Déclaration de l’état d’urgence nationale!
Le Conseil fédéral impose un freinage d'urgence à l’économie

I Actualités

Aucun doute: il y a environ quatre semaines, aucun citoyen suisse n’aurait parié un franc que le Conseil fédéral déclarerait l’état d’urgence nationale en raison de la propagation agressive du coronavirus. Indéniablement, ces mesures très drastiques changeront la vie sociale et économique de la Suisse de façon sensible et avec une touche de surréalisme. Tel était, par exemple, le titre de la Neue Zürcher Zeitung (NZZ).


Lire plus

Le mercredi 18 mars 2020, la NZZ titrait «Le commerce et l’industrie sont sous le choc», résumant ainsi en une seule phrase tout ce qui préoccupe actuellement les entreprises suisses. Le coronavirus a déclenché un freinage d’urgence de l’économie. Il appartient désormais à l’État et donc au Conseil fédéral de piloter le pays de manière proactive pour traverser avec succès la «crise du coronavirus». L’incertitude, la peur et la désorientation sont en effet un cocktail toxique pour la population suisse.

En tant que membre de Swissavant, nous vous invitons à consulter régulièrement notre site Internet www.swissavant.ch mis à jour pour connaître au quotidien l’impact de l’état d’urgence suisse sur nos branches et nos secteurs économiques. Bien entendu, vous pouvez aussi envoyer vos questions par écrit à info@swissavant.ch en tout temps par e-mail. Cette approche donnera ensuite à la branche et donc à ses membres industriels et commerçants une précieuse expérience pour leur travail quotidien durant une période de grande incertitude.

Ensemble, nous réussirons à surmonter la «crise du coronavirus» dans notre branche et le stress test actuel. Nous souhaitons à tous nos membres non seulement d’agir avec prudence et de façon opportune, mais aussi une double portion de santé et de rester en bonne forme!

«Le Conseil fédéral suisse a imposé un freinage d’urgence à l’économie. Tous les acteurs de notre branche doivent désormais se réorienter, s’organiser et se repositionner.Le gouvernement national est désormais appelé à envoyer vite, sans bureaucratie et de façon ciblée des aides étatiques pour soutenir les entreprises commerciales gravement ébranlées», affirme Christoph Rotermund, directeur de Swissavant.